Vous êtes ici

Lutte à l’agrile du frêne : Les propriétaires invités à répertorier leurs frênes privés sur Géo-Frêne

Vendredi, 18 Juillet 2014
Français

(Vaudreuil-Dorion, Québec) – La MRC de Vaudreuil-Soulanges et le Conseil québécois des espèces exotiques envahissantes lancent un appel aux propriétaires de terrains et de petits boisés afin de répertorier les frênes du domaine privé. Grâce à l’outil de géo-localisation Géo-Frêne, il sera possible de dresser un portrait global de la répartition des frênes sur le territoire. Pour ce faire, il suffit de visiter le http://geo-frene.cqeee.org/.

Ces données permettront à la MRC de Vaudreuil-Soulanges et à ses municipalités de préparer un plan d’intervention et de stratégies de lutte, dans l’éventualité où il y aurait la présence de l’agrile du frêne sur le territoire.

Cette démarche de géolocalisation des frênes s’inscrit dans une stratégie régionale de lutte à cette espèce exotique envahissante. Rappelons que la MRC a formé des employés municipaux et aussi installer des pièges de dépistages.

Plusieurs municipalités de la MRC ont également été proactives dans la lutte contre l’agrile en procédant à l’inventaire public des frênes sur leur territoire, en procédant à des injections de Treeazin pour les spécimens de grande valeur, en élaborant une stratégie d’abattage sélectif, en créant des réglementations quant aux dates d’abattage d’arbre, en organisant des conférences aux citoyens et en diffusant de l’information.

« La collaboration est essentielle dans un plan de lutte à l’agrile du frêne. L’insecte ne connaissant pas de frontière, il nous permettra de travailler ensemble à sauvegarder le patrimoine arboricole du territoire, à trouver et développer des plans d’action et mettre de l’avant des mesures afin de relever ensemble les défis de lutte que représente cet insecte envahisseur », a précisé monsieur Jean A. Lalonde, préfet de la MRC et maire de la municipalité de Très-Saint-Rédempteur.

 

L’agrile du frêne

L’agrile du frêne est un insecte nuisible qui peut ravager toute une population de frênes rapidement. Déjà présent dans plusieurs villes du nord-est des États-Unis et de l’Ontario, il a été détecté au Québec, dans la région de Gatineau et à Carignan en 2008. Depuis, il s’est répandu dans la grande région de Montréal.

Sa progression sur le territoire québécois est constante. L’agrile ne peut voler très loin, mais se propage majoritairement par le transport de produits forestiers. Le déplacement du bois de chauffage même sur quelques kilomètres risque de favoriser la propagation de l’agrile du frêne d’une région infestée ou potentiellement infestée vers une région non infestée.

Les citoyens peuvent aider à prévenir une infestation en évitant de transporter du bois de frêne, du bois de chauffage, des billes et des branches ou tout autre type de bois de frêne. Il est préférable d’acheter uniquement du bois de chauffage local et de se renseigner sur sa provenance avant l’achat.

La politique de l’arbre et des boisés

Adoptée en 2008, la politique de l’arbre et des boisés propose des axes d’intervention pour protéger et valoriser le couvert forestier visant à dynamiser les initiatives en termes de mise en valeur du patrimoine naturel.

La politique s’adresse aux municipalités, mais surtout aux citoyens et aux agents de développement de la région, afin de leur fournir des outils pour améliorer leur environnement naturel selon trois axes d’intervention principaux :

·         Informer et sensibiliser quant aux rôles et aux fonctions des arbres et des boisés;

·         Favoriser le reboisement et la protection des arbres et des boisés pour répondre à divers besoins en termes de développement durable;

·         Inciter à la mise en valeur des forêts et favoriser les bonnes pratiques d’aménagement forestier et de sylviculture.

-30-

Pour plus d’information ou pour une entrevue, veuillez communiquer avec :

Simon Richard
Conseiller en communication
MRC de Vaudreuil-Soulanges
450 455-5753, poste 2265
srichard@mrcvs.ca